COVID-19

Mon projet arc en ciel 😊
Un carré de couleur par jour,
un arc en ciel toutes les semaines.
Date de départ le 14 mars 2020, fermeture des écoles pour nous au Québec et télé travail.
Voici la première semaine.
Oui j’ai déjà une semaine de retard 🤣
Pour le moment c’est assemblé simplement et mis à la fenêtre.
Je verrai plus tard ce que je ferai de tous ces petits carrés porteurs d’espoir.
#cavabienaller #onseprotege

Félicitations Matane !

Je vous partage un article de Joan Bérubé de Radio Canada Gaspésie Les Iles 

C’est le genre d’initiatives que j’apprécie particulièrement. Chaque petit pas pour une économie plus respectueuse de l’environnement vaut la peine d’être fait. C’est d’autant plus vrai dans une magnifique région comme la nôtre, au bord du St-Laurent !

 »Le comité environnemental du Fonds vert de la Ville de Matane souhaite sensibiliser les organismes culturels, sportifs et communautaires et les convaincre de cesser la distribution de matériel promotionnel éphémère lors des activités qu’ils organisent.

S’il n’en tenait qu’au conseiller du district du no 6 de la Ville de Matane, Steve Girard, les petits objets comme des lumières, des drapeaux, des ballons ou diverses babioles en plastique distribués par les grands commanditaires d’événements seraient interdits sur le territoire de la Ville.

Lors de spectacles organisés l’été dernier, le conseiller raconte qu’il a pu constater que tout ce qui était distribué était systématiquement jeté à la sortie. Ces objets, dit-il, viennent encombrer le site d’enfouissement.  Est-ce que c’est nécessaire? Est-ce qu’on pourrait donner autre chose comme objet promotionnel? Je pense que oui, commente M. Girard.

La sensibilisation est un premier pas pour la Ville de Matane. On est rendu là. Écologiquement, c’est une image , relève M. Girard. Il estime que les grands commanditaires ne voudront pas de cette image de pollueur.

Selon le conseiller, certaines villes exigent déjà, dans leur protocole d’entente, que les organismes financés par la municipalité renoncent à la production de ce type de matériel éphémère.

Steve Girard entend discuter du sujet à la Commission sur l’environnement de l’Union des municipalités du Québec lors de la prochaine rencontre.

Par ailleurs, la Ville de Matane achètera 1000 sacs pour les fruits et légumes réutilisables qui seront éventuellement distribués aux citoyens.

Le comité environnemental du Fonds vert de la Ville de Matane souhaite ainsi conscientiser la population sur l’usage des sacs de plastique. Les sacs seront fabriqués par les Ateliers Léopold Desrosiers. »

Mon cri du coeur pour l’Entre-Temps

Je vous partage le billet que je viens d’écrire sur le blogue de La Gigogne

Je m’adresse à vous qui êtes sensible à notre cause, à vous qui nous encouragez depuis le début de cette aventure, à vous qui voulez nous aider à lutter contre la violence conjugale dans notre MRC de la Matanie.

Nous avons pris le risque de construire l’Entre-Temps de La Gigogne, cette maison de 2ème étape, car nous savions que ce n’était plus un besoin mais une nécessité pour les femmes et les enfants victimes de violence conjugale de notre MRC. Et oui, nous l’avons fait sans avoir la certitude d’avoir un financement récurrent. C’est d’ailleurs de cette même façon que se sont construites les maisons d’hébergement, il y a maintenant environ 40 ans.

Cette année 11 femmes et 4 enfants ont bénéficié des précieux services qu’offre l’Entre-Temps de La Gigogne. Ces femmes et ces enfants n’ont pas eu à retourner dans leur milieu violent, faute de logements sécuritaires avec services. L’Entre-Temps était là pour les accueillir. Et cette année, pour la première fois depuis son ouverture, en décembre 2014, nous venons de refuser une femme, par manque de place.

Nous avons entrepris de très nombreuses démarches auprès des différents paliers de gouvernement et de fondations, dont certaines sont encore en cours, mais l’Entre-Temps de La Gigogne ne reçoit toujours pas de financement récurrent. Le fait est que nous survivons, très difficilement, grâce à la générosité de la population de la Matanie et de certains grands donateurs.

La fin d’année financière arrive très rapidement (fin mars) et pour nous c’est la course stressante au financement car il nous manque 12 000$ pour terminer notre année. Nous venons de recevoir une confirmation de don de 5 000$ d’une généreuse député. Il nous faut donc trouver 7 000$ d’ici fin mars pour financer les activités du milieu de vie.

Concrètement le milieu de vie cette année c’est 240 interventions informelles de la coordonnatrice auprès des résidentes, 36 accompagnements pour aider les résidentes qui n’ont pas de voiture ou qui sont à mobilité réduire. C’est l’organisation de 8 rencontres du comité des résidentes, de 5 activités thématiques et de 20 activités de loisirs et de socialisation. Sans oublier de voir au bon fonctionnement et à la sécurité de la bâtisse.

Nous espérons vivement que vous serez sensible à la situation financière précaire que nous vivons et que vous pourrez nous faire parvenir un don du montant qui vous conviendra.

Nous apprécierions grandement si vous pouviez sensibiliser les personnes de votre réseau qui pourraient adhérer à notre cause, et éventuellement, nous faire parvenir un don.

D’avance nous vous remercions grandement de tout le support que vous pourrez nous apporter.

Pour toute information, vous pouvez joindre Michèle Cody,
coordonnatrice de l’Entre-Temps au 418-562-1592

Vous pouvez faire vos dons par chèque, en ligne et même en argent

Don en ligne en toute sécurité avec CanaDon, cliquez ici

Chèque au nom de l’Entre-Temps – C.P. 274 – Matane (Québec) G4W 3N2

Argent  voir avec Michèle Cody au 418-562-1592

Dans tous les cas un reçu de charité vous sera émis du montant de votre don